Suivi de l’impact de la construction d’infrastructures de gestion de l’eau au Tigré

À Tigray, en Éthiopie, la production de cultures pluviales et de bétail est un moyen de subsistance important pour plus de 80 % de la population.. Cependant, les propriétés foncières sont petites, le sol est dégradé et la partie orientale de la région connaît régulièrement la sécheresse. Au cours des 15 dernières années, l’Office of Food for Peace de l’USAID a soutenu des activités de renforcement de la résilience au niveau communautaire dans l’est du Tigré, y compris la construction d’infrastructures de gestion de l’eau, par le biais du programme de filet de sécurité productif (PSNP) dirigé par le gouvernement éthiopien

La Société de Secours du Tigré (REST) ​​met en œuvre des programmes depuis plus d’une décennie. Une analyse récente a utilisé avec 34 ans de données satellitaires (1984-2018) pour explorer les changements dans la productivité des terres et la disponibilité de l’eau associés à la construction de cette infrastructure sur 36 sites dans l’est du Tigré.

Site PSNP à Tigray, Ethiopie avant (en haut) et après (en bas) la construction d’un barrage. 

Source: (en haut) Digital Globe via Google Earth, (en bas) CNES / Airbus via Google Earth.

Plus d’informations sur agrilinks.org

Laisser un commentaire