Comme tout passionné de données, je me suis intéressé de prés de la pandémie qui bouleverse le monde entier. Il existe évidemment une multitude de sites qui traitent la question. Pour n’en citer que quelques uns Johns Hopkins University Center, un outil de visualisation avec ArcGis permet de visualiser ces données. Mais aussi une exploitation de ces données sur le blog de Datawrapper ou par Tableau Data-Hub.

En un Wk j’ai cherché à comprendre d’ou venaient l’essentielle des données et commencé à réfléchir sur une représentation graphique depuis le début de la pandémie. Pour ce projet, je me suis concentré donc sur la collecte de données et la création d’un outil de visualisation qui donnerait un aperçu par pays .

Pour la partie méthdo

Il faut avoir en tête qu’il existe une diversité de données et chaque pays a son propre système de comptage. Ce qui rend très difficile la comparaison entre pays. J’ai choisit de travailler avec les données d’Johns Hopkins qui sont largement utilisées et mises à jour tous les jours vers minuit. Ces données présentent l’avantage d’avoir un model de données stables et surtout les coordonnées géographiques pour éviter tous les problèmes liées aux géocodages pour faire une représentation cartographique acceptable.

La collecte de données se fait directement par un script cron quotidien tous les jours à minuit. Les données sont intégrées à la volée avec pg_cron dans une base de données Postgresql. Puis je me suis servis de Mapbox pour la partie visualisation.

Un bref aperçu des données

Le nombre total de cas a augmenté exponentiellement jusqu’ au confinement de la Chine. Ensuite, le virus s’est répandue en dehors ses des frontières jusqu’à ce que l’OSM déclare une pandémie au niveau mondiale. Au moment ou j’écris cet article, ce dimanche 26 avril, le virus Covid-19 touche 28 96 746 cas confirmés et a fait au total 202 846 morts dans le monde.  Alors que l’épidémie de Coronavirus s’étend dans le monde entier et que le nombre de personnes contaminées ne cesse d’augmenter, l’OMS réitère ses alertes en cas de déconfinement hâtif rappelant que le déconfinement n’est pas la fin du Covid-19. Le virus va nous accompagner encore longtemps a prévenu l’organisation. D’autre part, l’organisation prévient qu’il n’y a aucune preuve d’immunité pour les personnes déjà contaminées..

Covid19

L’application Covid19 est visible ici: covid19.geoafrica.fr

Laisser un commentaire