L’IDH (en anglais, human development index ou HDI) est un indice statistique composite pour évaluer le taux de développement humain des pays du monde. L’IDH est calculé à partir de trois critères : le PIB par habitant, l’espérance de vie à la naissance et le niveau d’éducation des enfants de 17 ans et plus.

  • La santé / longévité (mesurées par l’espérance de vie à la naissance), qui permet de mesurer indirectement la satisfaction des besoins matériels essentiels tels que l’accès à une alimentation saine, à l’eau potable, à un logement décent, à une bonne hygiène et aux soins médicaux.
  • Le savoir ou niveau d’éducation. Il est mesuré par la durée moyenne de scolarisation pour les adultes de plus de 25 ans et la durée attendue de scolarisation pour les enfants d’âge scolaire. Il traduit la satisfaction des besoins immatériels tels que la capacité à participer aux prises de décision sur le lieu de travail ou dans la société.
  • Le niveau de vie (logarithme du revenu brut par habitant en parité de pouvoir d’achat), afin d’englober les éléments de la qualité de vie qui ne sont pas décrits par les deux premiers indices tels que la mobilité ou l’accès à la culture.

Au niveau du classement mondiale, sans surprise nous avons la Norvège suivie de l’Irlande et la Suisse. Sur le continent Africain,  les Seychelles occupent la première place. Elle est 67e place mondiale avec un IDH « très élevé ». La Côte d’Ivoire passe à la 162eclassée (29e en Afrique) et du Liberia, 42e africain et 175e mondial. Le Niger quant à lui reste le pays ayant l’IDH le plus faible au monde, devant la Centrafrique et le Tchad.

 

Sources : UNDP, Wikipédia

Laisser un commentaire